Le Blogue de Maurice Roussel

Fondateur du Centre de documentation généalogique Roussel qui contient la totalité des résultats de ses recherches sur les origines françaises des familles Roussel d'Amérique. Il est à l'origine de l'Association des Roussel d'Amérique qu'il mit sur pieds en 1996 et administra à titre de secrétaire-exécutif jusqu'en avril 2003 alors qu'il décida de se consacrer uniquement à son Centre de documentation sur le web.


Les Rouxel s'installent en Touraine

Remontons au temps du roi Louis XIII en 1639, dans une famille de métayers, qui travaillent sur les terres de la Demoiselle de la Haute Rivière dans la métairie de Pontcadeuc à Évran. Cette famille paysanne, c’est celle de Pierre Rouxel et de Mathurine Delavigne. Ils viennent de faire baptiser un nouveau-né à l’église d’Évran. Il s’appellera Jacques et sera célibataire longtemps puisqu’il prendra femme seulement à l’âge de 45 ans. L’élue de son cœur s’appelle Nicole Delamotte, fille de Thomas Delamotte et de Perrine Barel. Quatre enfants vont naître de cette union, dont Jan et Alexis.

Jan épouse Janne Charpentier en 1709 et Alexis épouse Marie Delavigne en l’année suivante. Chacun d’eux aura un fils qui portera le nom du grand-père. Jacques, fils de Jan émigrera en Nouvelle-France; Jacques, fils d’Alexis restera à Évran où il vivra la vie de toute famille de paysans attirés par la terre.

Mais deux générations plus tard, on commence à se désintéresser des métairies, des seigneurs de ceci et des demoiselles de cela. Une autre génération et on retrouve l’arrière-petit-fils Julien Rouxel, qui apprend le métier de tailleur de pierres et qui part pour travailler en Normandie. Là, il épouse à 27 ans, Françoise Pignel qui n’a que 17 ans.

Julien est ambitieux. Il devient rapidement un entrepreneur qui se déplace beaucoup avec sa famille pour construire des ponts pour les lignes de chemins de fer en construction. En 1877 il s’installe en Touraine près des carrières de pierres où il se procure les matières premières pour ses chantiers de construction de tunnels, maisons et pavage de rues. Il y développera son entreprise avec succès jusqu’à sa mort à Pontlevoy le 17 novembre 1899. Son fils Charles, 28 ans, prend sa relève dans l’entreprise qu’il installera dans la maison de Chissay et qu’il dirigera jusqu’à son décès survenu en février 1945. Son fils, André continuera l’exploitation de cette entreprise familiale dans la maison de Chissay.

André est décédé au mois de mars 1992. Les Entreprises Rouxel n’existent plus mais la maison est toujours là, conservée de façon impeccable par sa fille Janine et son époux Jean-Claude Girault.

Maurice Roussel
Chercheur-généalogiste des familles Roussel


Tous droits réservés 2014-2016